Retourversoi

Foire aux questions

Quelques questions

Quelle est la cause de nos souffrances psychologiques ou physiques ?

La cause est très simple à comprendre mais difficile à déraciner. Toutes les émotions négatives proviennent de notre tendance à refuser la vie telle qu’elle est. Lorsque la vie ne correspond pas à nos attentes ou nos désirs cela engendre en nous un refus de la situation et ce refus s’exprime par les émotions négatives

Cela signifie que nous devons tout accepter, même les viols ?

Nous confondons accepter la réalité telle qu’elle est actuellement et notre  désir ou notre volonté de changer cette réalité dans le temps. Accepter ce qui est là signifie accepter ce qui est déjà là….avant que vous l’ayez accepté !

Pouvez-vous donner un exemple ?

Si un vase auquel vous tenez tombe par terre et se casse vous allez peut-être ressentir de la colère ou de la frustration. Mais pouvez-vous par magie éviter que le vase se soit cassé ? Bien-sûr que non ! Il est déjà cassé et votre émotion négative apparaît tout de suite après. En d’autres termes que vous acceptiez ou non,  le vase est déjà cassé ! Refuser cela est donc inutile…puisque cela ne va pas le réparer !

Alors on laisse le violeur continuer à sévir ?

Bien-sûr que non ! Il est tout à fait possible d’envisager la possibilité de mettre fin à ses activités et de se donner les moyens de le condamner pour ces actes…mais ceci se passera dans un futur proche ou à moyen terme. En attendant il est impossible de supprimer ce qu’il a fait et donc la victime devra faire un processus d’acceptation si elle veut supprimer la souffrance psychologique. Si elle ne le fait pas ou ne peut pas le faire alors cette souffrance ne pourra pas disparaître.

D’accord, mais par exemple avec  des séances d’hypnose on peut faire disparaître cette souffrance !

Si vous ne traitez pas la cause fondamentale cette souffrance pourra disparaître temporairement mais à coup sûr un système de compensation ou de réaction  se mettra en place par la suite. Par exemple la personne se mettra à manger beaucoup plus ou ne pourra s’empêcher d’éviter toute relation sexuelle  et sa relation avec l’autre sexe sera très difficile.

Alors que faire concrètement ?

Convertir progressivement les refus en adhésion. C’est ce que signifie cette expression : dire oui à ce qui est ! Ce travail de conversion doit se faire le plus souvent en acceptant de se faire aider et conseiller par quelqu’un d’avancé dans ce processus d’acceptation. Car les embûches sont nombreux

Tout le monde doit faire ce travail ?

Bien-sûr que non. C’est une décision personnelle.

Mais il faut savoir que sans faire ce travail il est impossible d’éradiquer toutes nos souffrances psychologiques qui à la fin affectent  également la santé de notre corps.

Devenir  pleinement heureux implique une démarche consciente et assidue dans la voie de la transformation intérieure.

Défiler vers le haut